Guyot Environnement : Un revamping au service de la valorisation des déchets

Centre de tri et de valorisation de dechets - Guyot Environnement - Morlaix

GUYOT ENVIRONNEMENT FRANCHIT UNE NOUVELLE ETAPE DANS LA GESTION DES DECHETS AVEC LE REVAMPING DE SON UNITE DE PREPARATION DE COMBUSTIBLE SOLIDE DE RECUPERATION (CSR)

La conception et la réalisation de cette installation de 8000 m², confiée à AKTID, se concrétisent avec sa mise en service prévue pour fin 2023. Durant le montage, la production de l’ancienne ligne, en activité depuis 2014, a été maintenue tout comme l’approvisionnement en CSR des clients industriels locaux. Cela a été rendu possible grâce à la collaboration stratégique entre AKTID et Guyot Environnement, qui ont anticipé et géré le revamping de manière efficace.

UNE INSTALLATION ADAPTÉE A PLUSIEURS TYPOLOGIES DE DÉCHETS : revamping

Cette nouvelle unité, capable de traiter annuellement 65 000 tonnes de déchets, vise à optimiser le tri et la valorisation des déchets. Les deux lignes de production, avec un débit total de 24 tonnes par heure, accueillent d’un côté les déchets d’activités économiques et de construction tels que les gravats, métaux, bois, cartons, plastiques ou films, et de l’autre l’éco-mobilier comme les matelas, canapés et mobiliers domestiques, ainsi que les résidus de broyage automobile (RBA) composés de plastiques, bois, caoutchoucs, mousses et textiles.

L’objectif principal est d’augmenter le taux de valorisation des déchets d’abord par le recyclage puis par la préparation de CSR. Le tout contribue au développement de nouvelles filières (REP bâtiment, REP mobilier, etc.) et répond aux défis de la transition écologique, énergétique et climatique. Le process de cette installation est unique, évolutif, agile et parfaitement adapté aux différentes typologies de flux entrants.

UN PROCESS DE TRI PERFORMANT PAR AKTID :

Dans le cadre cette modernisation, 30% des équipements du process déjà existant ont été réutilisés, parfois sans même être déplacés. L’installation dispose, entre autres, des équipements suivants :

  • Cribles mécaniques pour séparer les matériaux selon leur dimension.
  • Trieurs optiques pour séparer les flux selon les matières (bois, PVC, etc.).
  • Overbands et courants de Foucault pour extraire les métaux ferreux et non-ferreux.
  • Séparateurs aérauliques pour distinguer les éléments lourds des légers, majoritaires dans le CSR.
  • Broyeurs et cisailles pour s’adapter à l’hétérogénéité des différents flux (éléments rembourrés et volumineux, encombrants, etc.).
  • Cabine de tri avec quatre tapis pour optimiser la captation et la qualité des matières.

L’ensemble est supervisé par ABI, permettant le suivi en temps réel des indicateurs de production et de performance grâce à des capteurs et au traitement instantané des données.

VALORISATION MAXIMALE = RÉDUCTION DE L’ENFOUISSEMENT : revamping

L’installation permet de revaloriser 30% des déchets (bois, métaux, plastiques) et de valoriser énergétiquement en CSR 60% des déchets ultimes. Ce combustible, avec un pouvoir calorifique inférieur d’environ 18 000 kj/kg, alimentera prochainement la future chaufferie GUYOT Energies du port de Brest. Grâce à ce revamping, le taux d’enfouissement des déchets passe de 30% à 10%, une avancée significative vers l’objectif national de réduction de 50% des déchets mis en décharge.